Didier de Radiguès retrouve la Suzuki Lucky Strike !

Lors des prochains Bikers’Classics, Didier de Radiguès pilotera la Suzuki Lucky Strike. Le Belge, aujourd’hui âgé de 56 ans, avait porté les couleurs du team officiel de l’usine Suzuki en 1991.

Ce premier week-end de juillet, de Radiguès pilotera la RGV500 dont disposait Kévin Schwantz en 1994 et avec laquelle la star texane a fini quatrième cette saison-là. Schwantz remporta d’ailleurs deux Grands Prix cette année-là. Cette moto de 498cc, référenciée par l’usine sous l’appellation XR94, est la propriété de Steve Wheatman. Grand collectionneur de Suzuki, le businessman britannique prépare depuis longtemps, et de façon magnifique, des Suzuki pour les Bikers’Classics de Spa-Francorchamps.

Pour célébrer l’introduction voici 40 ans de la RG 500, Wheatman offre le guidon de l’ex-machine de Kevin Schwantz à Didier de Radiguès. Le Belge le plus titré de tous les temps en vitesse pure a couru pendant six ans en 500cc pour diverses usines. En 1991, il revenait dans la catégorie reine après deux saisons passées en 250cc. Il signait un deal avec le Lucky Strike Suzuki Racing Team et devenait ainsi le coéquipier de Kévin Schwantz.
Cette année-là, Didier finissait 8e du championnat du monde 500cc, son meilleur résultat étant une 5e place lors du Dutch TT à Assen.

Didier de Radiguès entretient une relation toute particulière avec le circuit de Spa-Francorchamps. Avant de remporter les 24 Heures de Spa sur 4 roues, il avait connu bien d’autres grands succès sur l’incroyable circuit ardennais. En 1983, il triomphait sur la Chevallier 250 devant Christian Sarron. A l’heure actuelle, cela reste le dernier Grand Prix remporté par un pilote belge !
Au cours de cette même saison, Didier terminait troisième du Mondial 250cc alors qu’il avait été vice- champion du monde en 350cc l’année précédente. En 1990, de Radiguès ratait de peu une nouvelle victoire dans la cité thermale, se classant second de l’épreuve des quart de litre.

Lors des Bikers’Classics de 2014, le Belge retrouvera le guidon de ce véritable chef d’œuvre sur deux roues qu’est la Suzuki RGV500. La machine affiche sans doute 20 ans d’existence, mais son V4 refroidi par eau est toujours aussi puissant et impressionne toujours, comme Scott Redding en fit l’expérience l’an dernier.
Les retrouvailles avec cette Suzuki deux temps au bruit si caractéristique ramèneront certainement de vieux souvenirs à la mémoire de Didier, mais également à tous les spectateurs. Voir le meilleur pilote belge en action sur cette machine et sur son circuit fétiche promet déjà un grand moment de plaisir de ces Bikers’Classics du 4, 5 et 6 juillet.

Copyright: Target Press